Cussy-la-Colonne (Côte-d'Or)

septembre 2011
30 chantiers - 500 kilos de peinture - 100 participants

Le petit village du canton de Bligny-sur-Ouche souhaitait retrouver ses couleurs d'origine.

Cussy-la-Colonne est devenue, samedi, la 17e commune de France à participer à l’opération "Couleurs locales", menée par l’association Terres et Couleurs.

Pari réussi pour Cussy ! Comme d’autres communes de France, dont une majorité de côte-d’oriennes, la petite commune du canton de Bligny-sur-Ouche n’a pas dérogé à la règle et a relevé avec brio le défi qu’elle s’était lancé : repeindre tout le village en une seule journée.

Cussy la Colonne

Une notion de service

Une opération originale, perçue comme un véritable événement pour ce petit village d’à peine soixante âmes. « Il y avait finalement autant de bénévoles que d’habitants ce jour-là », plaisante un retraité venu spécialement pour participer au chantier. « Cela me semblait normal de venir les aider », explique-t-il.

Un avis partagé par Joël Guichot, originaire de Châtellenot, venu avec son fils Clément. « Notre village a déjà participé à cette opération. Et, comme nous avions bien sympathisé avec Félicien Carli (NDLR : l’architecte) lorsqu’il est venu chez nous, nous avons décidé de revenir l’aider à notre tour. » Entraide, partage, mais aussi curiosité, si l’on en croit les propos de ce couple de Bisontins : « Nous avions vu quelques reportages à la télévision sur cette association. Cela nous a beaucoup intéressés, car nous aimerions utiliser leurs techniques de peinture pour faire la même chose chez nous. Et, comme nous connaissions le maire de Cussy-la-Colonne, nous nous sommes lancés dans l’aventure. C’était l’occasion pour nous de venir voir tout cela de plus près », font remarquer Claude et Jeanine. Et ils ne sont visiblement pas les seuls à être intéressés par le projet, puisque des élèves du lycée des métiers René-Caillié (bâtiment, travaux publics, topographie) de Marseille étaient également présents samedi. « Cela nous permet de mettre en pratique ce que nous apprenons en cours. Et puis, l’ambiance est plutôt sympa », souligne Jonathan, l’un des élèves marseillais.

La curiosité avant tout

Un chantier convivial et agréable, qui va certainement inciter les bénévoles à revenir lors des prochaines opérations. « Ils sont près d’une soixantaine aujourd’hui… Peut-être parce qu’il s’agit de la dernière opération de l’année », indiquent les organisateurs. Et d’ajouter : « Certaines personnes viennent se renseigner auprès de notre stand d’information pour connaître notre mode de fonctionnement ou savoir les procédés à utiliser ».

Sans parler de tous les ­“curieux” des villages voisins qui ont arpenté les rues de Cussy-la-Colonne tout au long de la journée de samedi. « Pourquoi nous sommes là, alors que nous ne peignons même pas ? Tout simplement, parce que nous aimerions que notre village bénéficie aussi de ce projet. C’est vraiment très beau et il n’y a pas de raison pour que l’on n’en profite pas nous aussi », rétorquent deux habitantes d’Ivry-en-Montagne.

Avis donc aux organisateurs et aux bénévoles… même si l’on sait que la liste des demandeurs est déjà particulièrement longue…

Le Bien Public
27/09/2011
Elodie Bidault

Articles de presse à télécharger (pdf) :