Ocres et terres colorantes

Qualités fondamentales

  • pouvoir couvrant et colorant : miscibilité dans tous les liquides, pas de réactions avec les chaux, les silicates et les ciments,
  • inaltérabilité aux ultraviolets,
  • non toxicité,
  • prix de revient peu élevé.

À quoi servent les ocres et les terres colorantes ?

  • Peintures, badigeons : 80%
  • Coloration dans la masse des bétons : 9%
  • Coloration cartons d'emballage, caoutchouc, encaustiques : 8%
  • Dénaturation du sel de déneigement, usage agricole, alimentation animale : 3%

À quoi servaient-elles ?

  • Colorant alimentaire : peaux des saucisses de Strasbourg, chocolat pendant la guerre où l'on manquait de cacao, tabac à priser, papier des cigarettes Gitane Maïs, croûtes de fromages...
  • Médecine : propriétés dessiccatives et astringentes (cf. substances ferrugineuses), pansements gastriques au Moyen Âge.
  • Pour nettoyer l'argenterie, polir les métaux, les glaces, raviver la couleur des carreaux de terre cuite.
  • Pour protéger le bois de l'eau (volets, coques de bateaux...).
  • Fabrication de papiers peints, de linoléums.
  • Coloration du caoutchouc.
  • Cosmétiques.

Comment les produit-on ?

Extraction

Il y a deux types d'exploitations : en Vaucluse, par exemple, on trouve des carrières à ciel ouvert, constituées par une falaise de sables ocreux qui contient 10 à 15% d'ocre pur, tandis qu'en Bourgogne les mines se trouvent à une trentaine de mètres de la surface et le minerai est assez pur. Le filon est limité par une couche d'argile jaune que l'extracteur ne doit pas confondre avec l'ocre.

Séparation

Le minerai est tout d'abord dirigé vers le lavage, lequel se fait par malaxage sous un courant d'eau. Les sables et les impuretés se déposent dans des rigoles de décantation (en forme de V) tandis que les fines particules colorantes, plus fines et plus légères, se dirigent vers des bassins de décantation.

Évaporation et séchage

Après évacuation de l'eau, on laisse sécher la terre (dite lavée) dans les bassins. Elle est ensuite prise et découpée en pains (ou brioches).

Usinage et conditionnement

Cuisson pour obtenir différentes teintes (on obtient le rouge en calcinant le jaune), broyage, tamisage et mise en sacs (autrefois en fûts).

Où produit-on les ocres et les terres colorantes ?

Cliquez sur la région de votre choix.

Les terres colorantes en france : Ardennes, Nièvre, Vaucluse

EuropeMonde

Nuancier

  • 1 sienne naturelle ardennes
  • 2 sienne naturelle italie
  • 3 sienne calcinée ardennes
  • 4 sienne brûlée italie
  • 5 ocre jaune vaucluse
  • 6 ocre jaune nièvre
  • 7 ocre icles
  • 8 ocre havane
  • 9 ocre dunkel
  • 10 ocre rouge vaucluse
  • 11 ocre rouge nièvre
  • 12 hématite nièvre
  • 13 ombre naturelle italie cpr
  • 14 ombre brûlée italie aek
  • 15 ombre brûlées italie cccn
  • 16 ombre naturelle chypre hg.or
  • 17 ombre naturelle chypre fl.or
  • 18 ombre naturelle chypre b.c.or
  • 19 ombre brûlée chypre b.or
  • 20 terre jaune
  • 21 terre rouges sardaigne
  • 22 noir de rome
  • 23 rouge pozzuoli
  • 24 rouge ercolano
  • 25 rouge vénitien
ardennes nievre vaucluse iran inde afrique du sud maroc brésil usa russie espagne italie chypre hollande russie suède