Sampigny-lès-Maranges (Saône-et-Loire)

juin 2016
500 kilos de peinture - 50 participants

Le village repeint en ocre.

Les huisseries, volets et portes de grange d’une trentaine de propriétés du village dont des bâtiments communaux ont repris des couleurs hier grâce à une cinquantaine de bénévoles de l’association "Terres et Couleurs".


Sampigny-lès-Maranges repeint en ocre

Les huisseries, volets et portes de grange d’une trentaine de propriétés du village dont des bâtiments communaux ont repris des couleurs hier grâce à une cinquantaine de bénévoles de l’association "Terres et Couleurs".

Dès vendredi, quelques membres de l’association sont venus préparer les composants de base (farine, ocre, huile de lin savon et eau chaude) de plusieurs centaines de kilos de peinture qui entraient dans la fabrication des couleurs du nuancier programmé par Stéphane Aubertin, actuel conservateur adjoint régional des monuments historiques.

Vers 9 heures, la cinquantaine de bénévoles venus de tous les coins de France s’équipait du matériel nécessaire puis s’éparpillait sur les divers chantiers. Selon le choix défini par le propriétaire, on peignait en ocre jaune, ocre rouge ou rouge foncé et enfin hématite.

« C’est une très bonne initiative de trouver les couleurs d’époque tout en conservant le charme de ce village viticole », explique Michel. « Cette action va peut-être faire connaître la commune qui sera certainement copiée par d’autres villages environnants puisqu’il s’agit d’une première dans le département », estime Yves qui participe à la rénovation de son patrimoine privatif. «Il aurait été dommage de ne pas venir participer à l’embellissement de ce patrimoine caché de la localité de ce secteur des Maranges», rappelle Sherry originaire de la région de Philadelphie (États-Unis) et qui fait partie de l’association depuis près de 15 ans.

Coup de foudre

Félicien Carli, président de l’association “Terres et Couleurs”, a été sollicité par Catherine Girard maire, pour qu’il vienne à Sampigny-lès-Maranges afin que la commune soit sélectionnée. « Dès mon arrivée dans le village, j’ai eu le coup de foudre pour le secteur et cette localité en particulier. Ce bourg blotti au milieu des vignes, ni trop grand, ni trop petit, correspond pleinement au cahier des charges de notre association. Après notre passage, il reprendra ses couleurs d’antan », rappelait le créateur de l’organisme. 

Le Journal de Saône-et-Loire  - 5 juin 2016
Jean-Michel Gautrelet